Le site Delhaize Wine World utilise des cookies pour améliorer votre navigation. En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK

Delhaize wineworld

Nouveau client S'identifier

Panier

(0)

Encore bouteille(s) et bénéficiez d'une réduction de sur votre réservation (excl.Champagnes, alcools et marque 365). Non cumulable et hors promotions.

  • Total: € 0,00
Réserver
Livraison

COMMENT DÉGUSTER UN VIN?

La dégustation d'un vin est tout un art. Mais l'art a sa méthode et vous pourrez profiter pleinement de votre séance de dégustation en suivant les quelques conseils suivants.

La mise en situation

Avant que vos sens entrent en action, il est toujours bon de rappeler les conditions idéales qui doivent en principe accompagner toute dégustation de vin :

  • Choisissez une pièce bien éclairée, si possible aux murs clairs. Elle vous aidera à mieux apprécier la robe des vins en dégustation.
  • Idéalement, la température ambiante doit osciller entre 20 et 22°C.
  • Utilisez des verres de dégustation adaptés aux vins que vous avez sélectionnés.
  • Enfin, la fin de matinée est le moment idéal pour déguster un vin. Vos sens sont alors parfaitement en éveil, dans l'attente du repas de midi !

Le saviez-vous ?

La température de service des vins est essentielle. Elle contribue grandement à leur équilibre au moment de la dégustation. Les vins blancs se servent à une température oscillant entre 8 à 12°. Les rouges jeunes et vins nouveaux à 13° et les rouges légers à 15°. Enfin, les vins rouges plus puissants se servent à 17-18°.

Le service

Si vous envisagez la dégustation de plusieurs vins, commencez toujours par les rosés, puis les blancs et enfin les vins rouges. Les vins blancs secs passent toujours avant les vins plus sucrés, et les rouges jeunes ouvriront la voie aux vins plus vieux, souvent plus alcoolisés. N'hésitez pas à utiliser un vase de décantation. Il permet de libérer les arômes. Il s'impose pour les vins de garde.

La dégustation

La dégustation est un rituel savamment orchestré. Il passe par 3 examens à part entière : l’œil, le nez et la bouche.

  • L'oeil


    Avant de goûter un vin, un premier examen visuel permet de saisir certains de ses traits de caractère. En dirigeant votre verre vers une source lumineuse ou une feuille blanche, vous pouvez apprécier sa limpidité et son éclat. Un vin limpide témoigne d’un élevage de qualité. Un bel éclat est quant à lui synonyme d'acidité. C'est une qualité importante pour les vins blancs. Inclinez le verre et ramenez-le à sa position initiale. En observant les "larmes" couler, vous pouvez apprécier la viscosité du vin. Plus les larmes coulent lentement, plus la teneur en alcool ou en sucre est élevée.
    Il ne vous reste plus qu’à apprécier la couleur du vin. En vins blancs, les productions les plus jeunes, issues d’élevages modernes, présentent en général une couleur très claire. Plus un vin blanc est ambré (du jaune clair au jaune prononcé), plus il est mature. Lorsqu’il tend vers l’orange, c’est qu’il s’agit d’un vin liquoreux. Les vins rosés jeunes présentent en général une couleur de fruit rouge (framboise). Ils gagnent en vivacité avec le temps, pour se rapprocher de la fraise. Enfin, les vins rouges peuvent adopter différentes couleurs en fonction de leur maturité. Les vins jeunes ont en général des reflets violets. Un vin arrivé à maturité se pare d’une robe cerise ou rouge avec des reflets orangés. Et les vins plus vieux intègrent des notes de brun. Les œnologues s’accordent pour dire que plus une robe est sombre, plus le vin est de qualité.

  • Le nez


    Vous connaissez maintenant le visage du vin que vous dégustez. Mais quelle est son âme ? L’examen du nez vous aide grandement à répondre à cette question. Il révèle les arômes du vin et vous en dit déjà long sur ce qui vous attend en bouche. Maintenez le verre immobile et flairez son contenu. C’est ce qu’on appelle le premier nez. Il vous permet de découvrir les arômes les plus volatiles. Faites ensuite tourner votre verre pour aérer le vin. De nouveaux arômes se dégagent.
    Un nez averti ira jusqu’à déceler le cépage du vin, sa maturité ou son mode de vinification. Pour les amateurs moins expérimentés, l’examen olfactif permet de discerner des nuances. Un vin peut être floral, fruité, boisé, épicé… Des notes de noix peuvent également se dégager. Elles caractérisent en général les vins élevés en fût de chêne.

  • La bouche


    Voici enfin venu le moment de déguster votre vin. Prenez une petite gorgée pour mieux en apprécier toutes les subtilités. Aspirez un peu d’air en pinçant les lèvres et faites voyager le vin autour de votre langue. La pointe de votre langue reconnaît le sucre, les bords latéraux l'acidité, l'arrière de la langue l'amertume. Réchauffez le vin quelques secondes en bouche pour que tous les arômes se libèrent. Vous les percevrez par effet rétro nasal.
    L’examen en bouche est essentiel pour juger l’équilibre entre les saveurs, la persistance, la chaleur de l’alcool, le piquant... La combinaison de tous ces éléments permet de déterminer l’harmonie générale d’un vin.

Vous êtes prêt pour une séance de dégustation?

N’hésitez pas à inviter des proches à y participer. Parce que cette brève méthode est un excellent prétexte pour rencontrer, débattre et profiter d’un moment de qualité entre amis ou en famille. Bonne dégustation !

Contactez nous :

Par e-mail Par téléphone